Retour sur le 2ème stage solidaire d'AIPSFD

Grâce au partenariat avec l'Association Longpont Demain et dans le cadre de l'éco-Festival Bulle d'air pour un monde durable de la Commune de Longpont-sur-Orge (dans le 91), 
un deuxième stage solidaire de danse traditionnelle africaine a pu réunir 15 danseuses le dimanche 17 mai dernier.
 
 
L'ouverture de cet après-midi s'est fait en douceur avec un étirement complet et un échauffement en musique pour mettre en route les battements du cœur.
Puis la lecture d'un texte du Chorégraphe Alphonse Tierou a permis une petite introduction sur la notion de danse africaine :
 
" ... Il est très difficile de suivre l'évolution de la danse africaine dans l'histoire parce que la culture africaine est une civilisation orale. C'est à dire que le savoir est transmis par la parole et les gestes et qu'il n'existe pas de livres écrits qu'on peut consulter comme le font les historiens. [...] On a eu tendance  figer la danse africaine dans son aspect traditionnel et initiatique. on a donc enfermé la danse, on l'a obligée à se tourner vers la passé, à adorer le passé, à idéaliser le passé. Il existe aujourd’hui des compagnies qui s'appuient sur les danses traditionnelles pour faire un travail de création tourné vers l'avenir. ..."
 
 
L'après-midi a été consacré à la découverte du rythme DJANSA, originaire du Mali du sud et plus précisément de l'ethnie des Khassonké, par :
l'apprentissage et la mise en pratique d'une dizaine de pas de danse lié à ce rythme,
l'écoute attentive et la compréhension du rythme,
ainsi que l'apprentissage du chant de la polyrythmie composé des différentes parties jouées par les instruments.
 
Pour faciliter la mémorisation et le lâcher-prise, quelques jeux étaient au programme tels que :
1,2,3 Danse !
Bonjour Tempo
Un son, un mouvement
L'art de la lenteur et de la vitesse ...
 
A l'heure de la pause, les participants ont pu se rafraîchir et reprendre des forces grâce au goûter offert par AIPSFD (Tisane aux plantes, Thé nature, biscuits maisons et aux céréales).
 
Le stage s'est fini par un moment de libre expression corporelle, une manière de remercier les musiciens avec un ultime partage en danse.
Enfin, après d'incontournables étirements, une méditation a permis de faire redescendre en douceur les battements du cœur.
 
 
Les fonds récoltés à l’issue de cette journée vont permettre l’acquisition de petits matériels nécessaire à l'ouverture du centre culturel à Nantitingou au Nord du Bénin.
 
Merci à toutes pour votre présence du 17 mai dernier 
A bientôt pour de nouvelles aventures en danse !
 
 
Refaire les biscuits du stage à la maison
 
Pour une trentaine de biscuits :
 
300 g de farine
10 cl d’huile d’olive fruité
2 grosses cs de miel
4 cs de sucre en poudre
1 pincée de sel
½ sachet de levure
Au choix : Noix, Graines de sésame, pignon de pain ... 
Parfum : citron, fleur d'oranger, eau de rose, chocolat en poudre 
 
Dans un grand récipient mélanger farine, levure, sucre et sel.
Ajouter l’huile d’olive et le miel et bien mélanger. Ajouter ensuite votre garniture et/ou parfum au choix, mélanger de nouveau et former une boule avec la pâte.
Réserver au frais minimum 1 heure.
Étaler la pâte puis découper à l’aide d’emporte pièces ou si vous n'en avez pas, former de petites boules et les aplatir ensuite pour former les petits biscuits.
Disposer les sablés sur une plaque antiadhésive.
Cuisson : environ 12 min à 180°C et retirer du four dès que les sablés sont dorés.
 
En savoir plus sur :
Le projet de Centre culturel : projet-passerelle-vers-les-origines-de-la-danse
Le festival bulle d'air : http://www.mairie-longpont91.fr
0
25 mai 2015, 14:24
Print
Add comment.

Comments (0)