Série Les Tata Somba, habitats traditionnels de kutammuku Épisode 2 : Les origines mythiques des Tata Somba et de son peuple

Le patrimoine architectural Béninois est constitué d'une grande diversité d’habitations dont la plus célèbre est l’habitation à étage de Boukombé, appelée plus communément Tata Somba. Les habitations à étage de l'Atacora sont éparpillées, à la fois sur la montagne et dans les plaines, sur une superficie d'au moins 400 km2. La Région de Birni marque la limite de ces constructions. Les peuples qui ont adopté cette forme d'architecture sont regroupés sous le nom générique de Somba.

L’origine de cette forme de construction demeure toujours mythique. Elle est intimement liée à celle même du peuple. Ce dernier aurait immigré de la Haute Volta (actuel Burkina Faso), traversant la plaine du Gourmand, se stabilisant dans la chaîne des montagnes de l’Atacora avec et débordant sur le territoire du Togo. Il se serait réclamer de « Dinaba » faisant allusion à l’Empire de Mossi MORO NABA. En effet, ne voulant pas se soumettre à la domination religieuse que tentaient de leur imposer les Mandingues et les Sonrais, il aurait ainsi quitter le territoire de l’Empereur pour se réfugier dans les montagnes.

 

D'une manière légendaire, on raconte que des clans sont descendus du ciel. Il s’agirait notamment de ceux qu’on appel les « Batchaba ». Dans un village situé à une quinzaine de kilomètre environ de Boukombé on retrouve les vestiges du « Tata » tombé du ciel avec l’ancêtre des « Batchaba ». C’est un peuple exceptionnel caractérisé par une pratique très fortes de rites cérémoniels très mythiques qui accompagnent toute leur existence.

0
12 mars 2017, 11:11
Print
Add comment.

Comments (0)