Nous avons 14 invités et aucun membre en ligne

Longpont-Sur-Orge 14 Avril 2019

Retour sur le Stage de danse 14 avril 2019 à Longpont-sur-Orge

 

Un dimanche 14 avril au « Rythme de l’Afrique » 
 
 
La 4ème édition de la journée « Rythme de l’Afrique » a eu lieu le dimanche 14 avril 2019 de 10h à 18h30 au gymnase des Garences à Longpont-sur-Orge (91). 
 
Dès tôt le matin, les bénévoles des trois structures organisatrices : Mairie, Longpont Demain et Savoir-Faire Durables ; étaient sur le pont pour la préparation de cette journée sur le thème des échanges autour de la culture africaine.
 
Le gymnase habillé aux couleurs de l’Afrique, les visiteurs ont découvrir à l’entrée l’espace stands et en nouveauté cette année un espace dédié aux enfants. 
 
Petits et grands ont pu choisir leurs activités :
les adultes pouvaient pratiquer un ensemble de 3 ateliers : percussion, dumdum danse et danse africaine; 
les enfants-ado avaient également le choix entre divers animations : jonglage initiation danse, initiation percussion. En parallèle, ils pouvaient faire aussi les activités libres de l ‘espace enfants lecture, coloriage, fabrication de masque ou encore quizz musical.
 
Le son des tambours a commencé à vibrer dès 10h avec l’atelier percussions africaine.
Un  joueur de percussion de grande renommée internationale a assuré l’animation : Ibrahima Diabaté de la Compagnie des Tambourlingueurs. En cours collectif, l'atelier a proposé la découverte et l'initiation au monde des percussions. Débutant(e) ou confirmé(e), danseur(se) ou musicien(ne), chacun a pu apprendre avec plaisir. Ibrahima dit « Bourama » aime partager son art et transmet volontiers son incroyable énergie offrant à tous des approches rythmique et sensitive de la musique.
 
De l’autre côté du gymnase, l’écho des tambours s’est fait entendre !
En effet, en même temps, un petit groupe s’est essayé à la dum danse avec Julie, Sylvain et Sébastien.  Un réveil tonique avec cette activité proposant une combinaison de la danse et de la percussion. Soutenus par la présence des deux musiciens, les élèves ont fait l'apprentissage de phrases musicales mêlées à des mouvements de danse sur le rythme Mendiani.
 
Quelqu'uns tirant tables et chaises à l'extérieur, d'autres ramenant vivre et couvert, c'est dans une ambiance familiale et amicale que s'est déroulé le pique-nique solidaire. Pour le plaisir de nos écoutilles, Grégory et Clément ont offert aux convives un concert live de musique expérimentale improvisée. 
 
14H, pas le temps de faire une sieste...retour aux festivités en danse africaine pour tous : initiation pour les petits avec Julie, Sylvain Tanguy, Clément et Sébastien et dans la grande salle du Gymnase les plus grands ont pu faire la rencontre du danseur Moïse KOUROUMA. Sa légèreté, sa grâce, sa rapidité et son incroyable énergie font de lui un danseur de qualité, au répertoire très diversifié. Aussi, des danseuses de tout le 91 et 77 sont venues spécialement pour découvrir son apprentissage. Cerise sur le gâteau, l'ambiance malienne a été garantie par la musique endiablée des plus grands artistes maliens présents en France : Maré sanogo , Djéli Makan Sissoko et Ibrahima Diabaté.
 
L'atelier dum danse attirant toujours de plus en plus de participant, était cette année proposé une deuxième fois. Proposant le même contenu que le matin, les élèves ont fait l'apprentissage d'une dum danse créée à partir de la danse traditionnelle de Mendiani. 
 
Mendiani est un rythme Malinké joué dans les régions de Siguiri, Mandiana, Kouroussa et Kankan. Appelé plus communément sur le nom de la "danse des Mendiani". "Mendiani" est aussi un titre pour les filles vierges spécialement initiées. Il y a un costume spécial pour cette danse. De nombreux villages ont leurs propres "Mendiani", la jeune fille qui est la meilleure danseuse. Quand elle est (trop) agée, une autre est désignée. Les anciennes regardent les jeunes filles danser et en choisissent une (ou plusieurs) pour les entraîner à cette danse spéciale. L'apprentissage se fait par les aînées, la nuit, en dehors du village.
 
Les filles ne doivent pas seulement être de bonnes danseuses, mais aussi sans peur, car elles doivent exécuter leurs mouvements de danse sur les épaules et la tête d’un homme.
 
La journée s’est fini dans la même ambiance familiale et amicale avec la contribution de tous au rangement, le pot de clôture a pu se dérouler sereinement et offrant une dernière occasion de pouvoir échanger sur nos expériences du jour.
 
Un grand merci à la commune de Longpont-sur-Orge et l'association Longpont Demain qui nous ouvrent chaque année leurs portes et tout spécialement à Sandra Dézé et Monique Pigenet pour leur disponibilité et leur bienveillance.
 
Également un remerciement chaleureux à l'ensemble des bénévoles. Petite ou grosse pierre, chacun grâce à son investissement, a contribuer à la réussite de cet événement de partage et de transmission autour de la culture africaine.
 
 

Faire un Don

Donnez utilement du sens à la redistribution financière sociale et culturelle.

Adhérez afin de participer activement au choix des porteurs de projets à soutenir financièrement.

Notre approche c'est que "Chaque adhérent est un porteur de projet potentiel".

Donnez du sens à votre Don.

Espace Adhérents